Tge Hanzelet (et 1ge)

11 novembre 2007

Transporteur de laitier (6)

Bon y faut conclure pour ce petit exercice sur la composition des vitesses, je voulais faire durer, mais bientôt un contrôle sur cette composition…..

Bon nous en somme là, nous avons fait le plus gros du travail…. (bon pour le nous c’est discutable….)

EquationCompoB1

Tout ce travail préparatoire est à réaliser sur sa feuille de copie à main levée. Bien sûr vous vous en doutez je vous conseil fortement l’utilisation de couleurs.

Maintenant réalisons toujours à main levée le rapprochement graphique des informations ci-dessus.

EquationCompoB2 On va pouvoir former un triangle avec les trois vitesses restantes.

J’ ai reporté d’ abord le vecteur connu (en principe on en a toujours un de connu).

Puis à chaque extrémité j’ ai reporté les autres supports

Le travail préparatoire n’ est toujours pas fini. Il nous reste à indiquer le sens des vecteurs inconnus

EquationCompoB3 Il nous reste à indiquer le sens des vecteurs inconnus.
On trouve ces sens en respectant l’ équation
EquationCompoB1
Le point d’ arrivé en suivant le chemin vert est le même si je suis le chemin rouge et ensuite le chemin magenta.
image Il reste à indiquer sur cette figure préparatoire le nom des vitesses déterminées.

Et seulement maintenant nous pouvons effectuer le travail graphique en respectant les échelles, la précision des parallèles et des perpendiculaires sur le document réponse, et alors seulement pour établir les modules des vitesse inconnues.

image

Je vais mettre un résumé de ces articles concernant cette composition des vitesses dans la page concernant la composition des vitesses.

Advertisements

2 commentaires »

  1. Le problème du « NOUS » dans la phrase je vous site : »(bon pour le nous c’est discutable….) » est un vrai problème.
    Je suis jeune enseignante en mécanique et j’essaie de faire des cours interactifs en refaisant les maquettes (j’adore mon mécano) en passant des animations de mécanisme (vive le dessin technique) et en leurs mettant la main à la patte…
    Mais j’ai parfois l’impression de travailler pour un tout petit groupe. Réalité ou impression?? là est la question…
    En tout cas merci pour votre site qui permet d’avoir d’autres idées pour formuler des choses simples mais parfois pas simple à transmettre !!

    Commentaire par Charrier — 18 août 2009 @ 17:26

  2. Tu as bien raison, nos jeunes têtes en devenir, ont une multitude de centres d’intérêt divers et variés, et pour moi si l’œil brille dans un seul de mes élèves et bien le soir je t’assure, je dors bien. Cela ne veut pas dire que je ne me préoccupe pas des autres, mais éveiller, l’intérêt d’un seul est déjà le début de la réussite…la quantité n’est pas un critère, la qualité de la relation… oui

    Commentaire par pierreprovot — 21 août 2009 @ 09:49


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :