Tge Hanzelet (et 1ge)

11 septembre 2008

Séance de TP du 11/09/2008

Mon objectif lors de cette séance de travaux pratiques dirigés était de vous faire maitriser l’ importance de la structuration de l’ analyse, en s’ appliquant avec rigueur à suivre une méthodologie lors de l’analyse (qui porte bien son nom) structurelle des mécanismes.

1)- repérer les pièces

participant au fonctionnement du mécanisme dans la phase d’analyse proposée.

Pour cela je vous ai proposé un mécanisme sans plan 2D, mais que vous pouviez manipuler et démonter, pour diminuer les besoins d’ abstraction.

Ce mécanisme est un montage de soudage vendu dans le commerce.

Ici pour le voir dans une position de fonctionnement envisageable, j’ ai pincé deux blocs en plastiques.

20080911 PICT0021r 20080911 PICT0019r
Notre premier travail consista donc à visualiser chaque pièce du mécanisme, en envisageant si celles ci étaient ou non en liaison encastrement avec la pièce précédemment analysée
La première pièce observée fut fort logiquement le

support 1

.

Bati1 Bati1a
La pièce suivante fut le

mors ou Vé

de serrage 3

Ce mors participe directement au pincement des pièces à brider.

Mors3 Mors3a
Puis la

vis de

serrage 6

Le filetage est avec un filet de forme spéciale et une extrémité munie d’une gorge et d’un bout plat.

Vis-Serrage6 20080911 PICT0028r Vis6a Vis6b
Puis

l’écrou 2

que j’ai appelé également  « noix taraudée »

Ecrou2 Ecrou2a
Puis l’autre

noix percée 4

Noix4 Noix4a
enfin une

plaque noire

5

, et ses

vis de

fixations 8

permettant une liaison encastrement avec le support 1 ou le mors 3.

Plaque5 Plaque5aVisFixation8 Vis8a
une

rondelle plate

7

permettant un meilleur appui de la vis de serrage 6 sur la noix percée 4.

Rondelle7 Rondelle7a
une

vis de

pression 9

participant à la liaison entre la vis de serrage 6 et la noix percée 4.

VisPression9
et dans notre configuration d’analyse deux

pièces 10 et

11

en supplément n’ appartenant pas proprement dit au montage de soudage mais permettant d’en voir l’utilisation.

p10-p11

2)- repérer la composition des classes d’équivalences.

g1

{1}

G2

{2}

G3

{3}

G4

{4}

g6 {6}

G10

{10}

G11

{11}

.3)-tracer le graphe des contacts ou des liaisons

Advertisements

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :