Tge Hanzelet (et 1ge)

13 mars 2009

Réforme des Lycées…

Filed under: Pédagogie,scolarité — pierreprovot @ 17:12
Tags:

Mon proviseur vient de m’ envoyer le document de synthèse de la consultation des professeurs du lycée Hanzelet de Pont à Mousson effectué le 27 février 2009.

Voici le compte rendu du premier thème et son introduction

Constats.

 

Le guide de réflexion et de contribution proposé nous a semblé déjà très orienté en ne présentant que des constats négatifs sur le lycée d’aujourd’hui, Il existe pourtant de nombreux points positifs dont on peut être fiers qui sont totalement passés sous silence.

En effet des lycées tels que le lycée Hanzelet ayant une petite structure avec des effectifs moins importants que dans les grands lycées de centre ville ne réussissent pas si mal (100% de réussite au bac SSI depuis 3 ans) et permettent de tirer vers le haut un certain nombre d’élèves issus d’un milieu socioprofessionnel plutôt défavorisé.

Thème 1: L’accompagnement des élèves tout au long du lycée.

« Comment permettre à l’école républicaine de mieux répondre à sa fonction d’ascenseur social ? »

Le maillon faible de notre système éducatif, ne nous semble pas être le secondaire.

Pour nous il faut absolument renforcer le primaire afin de déceler les élèves en difficulté au plus tôt.

Pour être efficace, il faut alléger les classes, augmenter les partenaires des instituteurs pour les aider à lutter au plus tôt contre les inégalités.

Au lycée beaucoup de choses (dont le manque de culture, de curiosité, d’ouverture sur le monde) sont déjà malheureusement jouées.

 

Nous ne comprenons pas l’absence d’Assistantes Sociales dans les équipes de maternelles et de primaires.

Nous ne comprenons pas le manque de médecins scolaires (des milliers d’élèves pour un médecin) de psychologues, d’éducateurs…

  Cet accompagnement doit se poursuivre impérativement au collège.  

Le sérieux

Le 1er des constats positifs que nous pouvons faire c’est le sérieux, l’engagement, les compétences des professeurs qui ont reçu une véritable formation (une année de stage rémunérée) avec un horaire de 6-8 heures de cours en responsabilité ce qui leur a permis d’apprendre leur métier avec l’aide de tuteurs.

Classes 15 à 20 élèves

Notre expérience nous montre que des classes de 15 à 20 élèves permettent une bien meilleure réussite de tous. Le professeur les connaît mieux, il a plus de temps à consacrer à chacun. De fait l’horaire professeur sur une classe doit être supérieur à l’horaire élèves afin de permettre un travail personnalisé, une vraie concertation avec les équipes pédagogiques, la construction de projets…

Aide personnalisée

L’aide personnalisée a de réels résultats lorsqu’elle est demandée par les élèves et construite par rapport aux besoins réels des jeunes.

Réorientation choisie

La réorientation choisie fonctionne très bien, particulièrement de 2nde à BAC Pro. Il faut accepter les passerelles et les simplifier, les revaloriser dans les mentalités.

Classes d’adaptation

Les classes d’adaptation étaient une vraie passerelle entre le lycée professionnel et le lycée et permettaient un vrai travail différencié, une approche spécifique.

Intégrer comme on le fait maintenant ces élèves en 1ère puis leur octroyer du soutien en particulier en enseignement général n’a rien à voir. C’est plus démobilisant qu’autre chose. Ces élèves se trouvent « perdus  » dans une classe et vivent comme une punition leurs heures de soutien.

Saupoudrage

Les évolutions de ces dix dernières années ont conduit à réduire fortement les heures de certains enseignements au point que les professeurs considèrent faire du saupoudrage.

Il est évident qu’à ce titre les professeurs de l’enseignement supérieur (BTS, IUT, facultés…) ne peuvent que trouver leurs étudiants mal formés, il faut maintenir un enseignement suffisant et de qualité.

(A.E.D.)

Les élèves réussissent lorsque l’encadrement est suffisant cela veut dire qu’il faut maintenir un nombre de surveillants étudiants (AED) permettant une vraie aide aux devoirs en étude, le travail en autonomie des élèves avec un personnel ressource à proximité.

Un éducateur rapidement

Le lycée doit pouvoir obtenir un éducateur rapidement pour une famille et ne pas attendre trop longtemps que la PJJ ou le SERMO ait une place qui se libère.

On devrait pouvoir adresser un élève au CMP sans qu’il y ait un délai de 3 mois. Le mal être d’un adolescent doit être pris en compte immédiatement.

CDI

Les CDI doivent être suffisamment vastes et ouverts pour que tous les élèves aient accès aux dictionnaires, encyclopédies, Internet, banques documentaires…

Soutien de la société

L’école ne peut rien sans le soutien de la société dont elle fait partie.

Les élèves ne peuvent vivre positivement leur scolarité si les parents, le milieu du travail et les médias la dénigrent constamment.

Le lycée ne fera du bon travail que si on lui adresse des élèves en devenir.

Il ne peut gérer à lui seul toutes les difficultés sociales, économiques.

Advertisements

Un commentaire »

  1. RAS heureusement

    Commentaire par pierre — 17 mars 2009 @ 18:45


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :