Tge Hanzelet (et 1ge)

1 juin 2009

Goupilles cylindriques pleines non trempées

Filed under: Construction,Liaison encastrement — pierreprovot @ 08:47
Tags:

Bon voila un article que j’ai mis en route il y a un certain temps je suis toujours insatisfait de celui-ci, du coup il reste dans mon ordi…

Aujourd’hui, je ne sais pourquoi, je me suis dit qu’il valait mieux un article imparfait publié, qu’un article toujours imparfait en attente dans mon ordi…….

Goupilles Cylindriques pleines non trempées

Standards Industriels

image21 image24  
  image72 image19
image12_thumb image19[1][1]
image image

Goupilles Cylindriques selon ISO 2338, DIN 7


Les exigences mécaniques des fonctions à remplir par ce genre de goupille cylindrique pleine non trempée sont moyennes.

Le matériau est d’une résistance mécanique moyenne. on l’utilise souvent comme arrêt par obstacle.

Ici j’ai regroupé sur une planche un certains nombre de renseignements concernant une goupille vendue par la société Technifastimage72 ,
pour que vous preniez conscience des nombreux critères caractérisant cet élément standard, qui semble d’un premier abord simple et peut élaboré.
goupille 04b1
Détaillons un peu cette image.
Un dessin 2d
(humour)
goupille iso 2338 00

GoupilleCylNonTrempe moyen

La forme

goupille iso 2338 01
  • Une norme, qui change régulièrement,
    tout vieilli, même nous….
  • Le diamètre « d » (important)
  • La longueur « L » (ici elle inclut le chanfrein).
  • Le chanfreins aux extrémités avec son angle particulier(souvent mais pas toujours)

Les diamètres

Les diamètres disponibles vont dépendre du fabriquant….
qui se fera souvent un plaisir (contre rémunération) de faire ce que vous voulez….
goupille iso 2338 02 goupille iso 2338 02a

Les longueurs

goupille iso 2338 04
  • les longueurs
  • la longueur minimale est toujours plus grandes que le diamètre, mais pas de beaucoup parfois….
  • Pour les diamètres jusque 10 inclus, la longueur maximale oscille entre 12 et 17 fois le diamètre.
Voyons l’exemple d’une goupille de diamètre 2 mm goupille iso 2338 03a goupille iso 2338 05a

Les tolérances des diamètres

goupille iso 2338 06 Ah là, ça se corse !!! goupille iso 2338 06a

  • Qu’est ce que peut bien signifier ces lettres m et h ?
  • Elles indiquent la position de la tolérance par rapport à la cote nominale (ici le diamètre)
  • On appelle cela une tolérance
    à « arbre normal », le diamètre sera au maximum égal au diamètre nominal.
  • Cette tolérance est proposée par le fabriquant.goupille iso 2338 06b
goupille iso 2338 06c ici c’est pour information,
« js » est une position particulière où la tolérance est répartie de part et d’autre de la cote nominale.
Cette tolérance n’est pas proposée par le fabriquant.
  • Comme vous pouvez l’observer le diamètre sera toujours supèrieur au diamètre nominal.
  • Cette tolérance est proposée par le fabriquant.

goupille iso 2338 06d

goupille iso 2338 06e
  • Le chiffre caractérise la qualité, la taille de la tolérance.
  • La taille de la tolérance, s’ appelle l’ intervalle de tolérance (IT)
  • Ici, les IT sont de qualité 6 et 8
tolerances bases01a
  • Comme l’intervalle de tolérance est proportionnelle (presque) à la cote nominale.
  • Donc cet IT est fonction du diamètre.
goupille iso 2338 07
Ici ce tableau intègre la position de la tolérance défini par la lettre (m et h) et l’IT en fonction de la qualité (6 et 8) arbres tolérances

le matériau

goupille iso 2338 08 Ce fabriquant, propose deux types de matériaux,essayons de comprendre…..
Ici, c’est déjà plus pointu…. goupille iso 2338 20
materiaux02 aciers decolletage Un des matériau proposé est une acier de décolletage car ici le matériaux est choisi pour ses propriétés d’usinabilité par enlèvement de matière avec une décolleteuse.
ici le rapport coût et propriétés mécaniques est prépondérant.

Décolletage

image image imageimage
materiaux01inx Le second matériau proposé est un acier inoxydable, particulièrement pour sa propriété de résistance à la corrosion.
la résistance mécanique est un peu amélioré, mais ce n’est pas là le principal objectif de ce choix de matériau.
Son usinabilité est aussi (a mon avis) un critère prépondérant.

résistance au double cisaillement

goupille iso 2338 09
  • Deux efforts admissibles au double cisaillement ?
  • Précisons cela
je ne connais pas la norme exactement, mais soyons logique et voyons cela de plus prêt goupille iso 2338 10
goupille iso 2338 11 ici observez bien, l’axe n’est pas une goupille, mais on va faire cette supposition, les efforts cisaillent l’arbre en deux morceaux (théoriques), il y a donc une seule surface cisaillée.  
goupille iso 2338 16 ici par contre l’axe est cisaillé en trois morceaux (théoriques).
Allez voir cet article sur un cours en BTS maintenance

séance de cours du lundi 30/03/2009
goupille iso 2338 18
  Voila c’est fini, pour l’analyse de cette image de synthèse d’une documentation industrielle goupille iso 2338 21

Exemple d’utilisation

Tp sw synth goupille Voici une solution souvent montré, aux élèves.
Observons….
  • Nous avons une portion d’arbre cylindrique de diamètre D percée par un trou de diamètre d.
  • La représentation est en vue de face avec une coupe partielle, une vue de gauche en coupe et vue de dessus.
  • Remarquez dans la vue de gauche en coupe, la diminution importante de surface hachurée de l’arbre.
  • Si d=D/3, la diminution de surface est de 43%.
Tp sw synth goupille03
Tp sw synth goupille02
  • Nous avons une bague cylindrique chanfreinée percées par deux trous orthogonaux.
  • Remarquez le diamètre extérieur de cette bague est environ 2D et la largeur environ 4d
  • La représentation de cette bague est en vue de face coupée, en vue de gauche coupée, et en vue de dessus en demi-coupe.
  • Toutes les vues sont sans trait cachée.
  • Maintenant, j’ai assemblé les deux pièces, l’arbre et la bague.
  • Dans les vues de faces et de gauche pas de modification notable de représentation.
  • Par contre ne vue de dessus, je n’ai pas pu m’empêcher de faire une petite demi coupe partielle dans l’arbre….
Tp sw synth goupille01
Tp sw synth goupille00
  • Bon maintenant, on a la goupille en place
  • On comprend un peu mieux mon besoin de coupe partielle dans la vue de dessus, car j’ai maintenant la goupille également en coupe.
  • Nous n’avons aucun doute maintenant sur l’aspect cylindrique plein de la goupille.

Une pince de préhension

Cette pince de préhension est tiré d’un sujet de BTS maintenance 2009

Epreuve d’analyse fonctionnelle du 14/05/2009

C’est un dossier technique de grande qualité du point de vue de la documentation sous forme de plan 2D.

Ici l’on voit deux goupilles utilisées dans deux fonctions differentes, l’une comme axe de rotation (pivot) et l’autre comme pion ou ergot.Dans les deux cas la goupille tends à être cisaillée.

DT4-2009 00
DT4-2009 01 ici vous pouvez observer la tête munie du piston dans laquelle doit se monter la pince
Maintenant l’on peut voir en principe la pince montée.
Je pense qu’il y a certainement une erreur de dessin sur la position de la butée bleu qui devrait verrouiller la pince, si la bague es en position basse.
DT4-2009 02
DT9arcolor Dans cette transmission vous pouvez observer encore une fois l’utilisation de goupilles cylindriques non trempées.
   
Publicités

7 commentaires »

  1. […] cette catégorie de goupille, les extrémités sont plus élaborés que pour les goupilles pleines non trempées, car le matériau employé est différent, ainsi que son utilisation en général. On désire avec […]

    Ping par Goupilles cylindriques pleines trempées « Tge Hanzelet (et 1ge) — 14 juin 2009 @ 09:34

  2. Bonjour,

    Je viens de trouver votre article par hasard en cherchant un fournisseur de pions ISO 2338. Votre article est tres interressant, mais ATTENTION, l’ISO 2338 est differente de la DIN 7. En effet les extremites arrondies de la DIN 7 ne sont pas comprises dans la longeure. Les DIN 7 sont donc toujours plus longues qu’une ISO 2338 à longeure spécifiée égale. Cette erreur est souvent faite (par les fournisseurs eux meme) et pause de nombreux problemes, notamment dans les constructions ou l’encombrement doit être réduit au maximum.

    Voila, ceci n’est pas une critique, juste un partage d’experience!

    Bonne continuation!

    Benoit

    Commentaire par Ben — 1 septembre 2009 @ 16:59

  3. merci, le pire c’est que je l’avais lu et que j’avais eu l’intention d’en faire mention, mais j’ai oublié ma première intention, et heureusement…..

    Commentaire par pierreprovot — 1 septembre 2009 @ 22:14

  4. Merci, ça m’a bcp aidé

    Commentaire par mick — 5 février 2014 @ 11:26

  5. Merci , j’ai trop aimé la démarche et les figures explicatives

    Commentaire par Trimeche Asma — 1 mars 2014 @ 15:13

  6. Bonjour, je recherche justement la norme de la DIN 7 !! introuvable. L’Iso 2338 A et B, pas de problème, mais pas la DIN7. Existe t elle vraiment ? tout les fabricant l’utilise, certain mélange DIN 7 et 2338… c’est un peu le Bazar !!
    Merci pour ce site !!

    Commentaire par Arnaud — 4 septembre 2015 @ 09:30

  7. millionnaires historiques

    Goupilles cylindriques pleines non trempées | Tge Hanzelet (et 1ge)

    Rétrolien par millionnaires historiques — 5 août 2016 @ 22:26


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :