Tge Hanzelet (et 1ge)

13 juin 2009

Goupilles cylindriques pleines trempées

Filed under: Construction,Liaison encastrement — pierreprovot @ 22:21
Tags:

Goupilles cylindriques pleines Trempées

goupille 01

i7979d image
image image
image image
image image

Pour cette catégorie de goupille, les extrémités sont plus élaborés que pour les goupilles pleines non trempées, car le matériau employé est différent, ainsi que son utilisation en général. On désire avec ce genre de goupille un positionnement plus précis et une résistance plus grande de la liaison.

L’acier employé est souvent un acier faiblement allié de haute résistance.

ici je cale, je ne trouve pas d’exemple explicite avec dessin d’ensemble, ou images explicites, mais ce n’est pas très grave.

L’emploi, je pense doit être très courant dans les montages d’usinages, et ceux ci sont relativement difficiles à trouver (pour moi), car les industriels de nos jours gardent secret relativement jalousement leurs procédés de fabrications.

Dans l’exemple industriel ci contre ci-contre, le matériau (100Cr6) est un acier également employé pour les roulements à billes.

C’est un acier classé dans les hypereutectoïdes (entre 0.77 et 2.11 % de carbone) et la trempe consiste à augmenter la vitesse de refroidissement, l’austénite du matériau se transforme en martensite.

Cette trempe va augmenter la résistance mécanique (Re, Rr), ainsi que la dureté (H). Par contre la capacité de résistance au choc (la résilience) va diminuer (K), ainsi que sa capacité d’ allongement dans le domaine élastique (A%).

Pour compenser les défauts induits précédemment cités,tout en conservant partiellement les effets positifs de la trempe, on procède souvent à un revenu .

Ce revenu consiste en un réchauffage (< 700°C), avec maintien et refroidissement  lent et contrôlé.

L’état de surface est souvent de meilleur qualité, en l’occurence ici la rectification est d’une rugosité de 0.8 microns

goupille 0402
C’est probablement très voisin de la norme
ISO 8735 A

Forets, alésoirs

On peut malgré tout s’intéresser au fait qu’il faut percer et aléser des trous pour pouvoir mettre en place les goupilles.

image Vous entendrez parler de Forets A.R.S.
A.R.S. = Acier rapide Supérieur
Ces forets en ARS, sont réalisés à partir d’un barreau monobloc en acier rapide supérieur, dans lequel est usiné , la gorge de dégagement de copeau et l’arête de coupe que vous pourrez raffûter facilement.
image Ce forêt est un « foret à centrer », il sert à situer l’axe de rotation d’une pièce à tourner. On vient en général y mettre la pointe d’une contre-pointe de tour.
Attention, il faut être attentif à la vitesse de rotation d’usinage….
je ne retrouve pas la source de cette image, je m’en escuse.
mais elle permet d’expliciter clairement l’utilité d’un foret à centrer.
UsinageAxeLong3
image ici vous pouvez observer un « forêt à pointer », comme son nom l’indique sa fonction est de positionner un perçage.
Observez cette photo d’un centre d’usinage, ou l’on peut observer deux outils de perçage.reader_icon_special
image
image
image ici vous pouvez observer un « alésoir », comme son nom l’indique sa fonction est d’aléser, mais encore!!!!!
Cet outil  « alésoir » sert à finir le trou percé, pour en améliorer « la qualité » je pense sans en être sûr environ « H7 »
Mais alors, avec le foret de départ ?
Quelle qualité obtient on ?
image

precision perçage

cahier metier00 Cette image est tiré d’un document Pdf qui s’appelle un cahier des métiers et qui est fourni aux élèves de l’INSA de Lyon par un groupe de professeurs « GPC »

cahier_metier_2006MatièrePremiere
reader_icon_special

Ici vous pouvez vous faire une idée du diamètre de perçage avant alésage. cahier metier01

Je ne suis pas un spécialiste de la fabrication, je n’ai pas la prétention de remplacer les professeur de fabrications, mais j’aime relier la technologie le mieux que je peux avec la fabrication, cela augmente votre compréhension et donne divers chemins à votre mémoire ou à votre cerveau pour relier les choses ensembles pour avoir plusieurs chemins de mémorisation des informations.

Montage

douille Pour goupille 00 Dans les catalogues NORELEM, on peut trouver de nombreux outils pour favoriser par exemple les conditions de montage

Démontage

chasse goupille b6_1 chasse goupille00
Chasse goupille!BS2T18QCGk~$(KGrHgoOKiQEjlLmVz3(BKFTlB)h)g~~_12 Bon en principe pas trop de problème si le trou est débouchant et que les deux extrémités sont loin de tout contact avec l’ extérieur.
Mais si le trou est borgne, là faut y réfléchir un peu plus
goupille 04d Comme vous pouvez l’observer, certaines goupilles sont munies d’un trou taraudé facilitant leur extraction.
goupille 03a Pour faciliter leur introduction dans une trou borgne, et permettre la libération de l’air prisonnier, certaines goupilles sont munies d’un mépat.
extracteur goupille 00 Dans les catalogues NORELEM, on peut trouver de nombreux outils pour favoriser par exemple les conditions de  démontage

cahier_metier_2006MatièrePremiere

3 commentaires »

  1. Bonjour,
    Après avoir parcouru plusieurs blog concernant les goupilles et les efforts…..
    J’aimerais avoir votre avis général pour une goupille pleine trempée placer sur un arbre cannelé de voiture qui serai soumis au cisaillement.
    Pour la liason cardan boite de vitesse.
    Selon vous serai ce la meilleur solution?
    Merci pour vos articles forts intéréssants.

    Commentaire par Geoffrey — 16 novembre 2015 @ 10:17

  2. Question bien générale, ne connaissant pas trop les détails de construction de cette solution, je vais te donner une hypothétique réponse. Si l’arbre est cannelé, le couple est donc transmis par celui-ci. La goupille est donc la probablement pour supprimer le dernier mouvement possible (la translation) le long des cannelures. D’un point de vue isostatique cette goupille devrait uniquement réalisée une ponctuelle de normale parallèle aux cannelures, sinon elle va participer d’une façon hyperstatique à la transmission du couple.
    maintenant quand à répondre à ta question « serait ce la meilleur solution ? » il est évident que le choix des cannelures est difficilement évitable compte tenu du couple important, maintenant pour supprimer la translation, là on peut se poser la question…
    Bonne journée

    Commentaire par pierreprovot — 18 novembre 2015 @ 08:56

  3. Merci pour votre réponse.
    Je suis conscient que la goupille ne remplaçera jamais les canelures.
    En réalité la liaison est insuffisante les canelures ne sont suffisamment longues par rapport au couples exercé, le cardan ne s’enfonce pas au fond de l’arbe canelé. Il en résulte une usure prématurée. J’ai vu que sur bon nombre de véhicule il était installé une goupille élastique voir double (une plus petite à l’intérieur), alors je me pose la qestion est ce que le fait de rajouter une goupille simplement en complément des canelures pour prévenir pourrait réellement améliorer la laison.
    Le but de la manupilation étant d’améliorer la durée de vie.

    Etant donné que le jeu est casi inexistant au niveau des canelures (quand neuf) je tends à croire qu’avec le blocage de la goupille en plus l’usure soit néttement moins rapide.

    Commentaire par Geoffrey — 18 novembre 2015 @ 09:51


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :